Tout les joueurs d'échecs débutants sont fascinés par les victoires éclair qu'ils attribuent à la force du joueur victorieux. Les "miniatures", définies par des parties conclues en moins de 20 coups, se font en fait (comme l'amour !) à deux. Elles sont autant (si ce n'est plus) la conséquence de grosses bêtises du perdant que de coups géniaux du vainqueur. Il n'empêche qu'elles ont toujours quelque chose de fascinant... et d'instructif, surtout pour l'étude des pièges d'ouverture. Même au plus haut niveau, il n'est pas rare que des joueurs, trop confiants quant à leur solidité tactique, s'écartent trop des chemins théoriques et se fassent punir rapidement. En un an de pratique intensive sur internet, j'ai répertorié 1260 parties de 20 coups ou moins. En supprimant les nombreuses interruptions de connexion (merci playchess !), les nulles (de "cybersalon"), les nombreuses parties non analysées dont les défaites (30%), il reste 462 victoires "miniatures" que je vous livre en téléchargement gratuit au format chessbase ou pgn (si vous avez le choix, préférez le format chessbase), toutes analysées et commentées avec l'aide de Fritz. Dans la plupart des cas, ces victoires sont la conséquence directe de gaffes (parties avec une vignette noire), dans d'autres, la punition a nécessité quelques jolies combinaisons (vignette bordeaux). Je trouve certaines d'entre elles assez abouties sur le plan esthétique. L'examen de ces parties est forcément utile au débutant. Vous y trouverez quelques pièges célèbres de la petroff, de l'italienne, de la traxler, et de la caro-cann (cf. le code ECO). Régalez-vous et ... envoyez moi les vôtres ! (pourquoi ne ferions-nous pas ensemble une mégabase de miniatures d'amateurs ?)
la base au format pgn: miniaturesvdm
la base au format chessbase : mes_miniatures

un exemple de victoire éclair au 13e coup : les blancs jouent et gagnent !

miniature

réponse : 13.Fb5!! bien sûr !