Même si les modestes zamateurs que nous sommes adorent les coups d'éclats, il y a des victoires qui se construisent petit à petit, consciencieusement, et dont nous sommes capables de savourer la mécanique bien huilée. Il y a aussi ces fameux coups d'apparence anodine, mais riches de perversité. Dans cette position issue d'une défense Nimzovitch, il y a égalité matérielle, et pourtant, les blancs sont déjà perdus : pourquoi ?
ex55


Réponse : La défense Nimzovitch a, entre autres objectifs, la création de pions doublés faibles sur la colonne c. Il semble contre nature de lever cette faiblesse, mais dans le cas présent, l'échange 1...cxd4! inaugure une séquence gagnante : 2.cxd4,Txd4!! (le pion e3 est cloué) et le pion c4 tombe au prochain coup. 2 pions d'avance, c'est déjà pas mal, mais il y a mieux, comme ce fut le cas dans la partie : sur 3.Fb2 (le coup le plus naturel des blancs),Txc4 (3...Tg4 est aussi bon) les blancs jouèrent 4.Dd2 d'où 4...Tc2! gagnant le Fb2 (car 5.Dd4??,Dxg2#). Les positions calmes masquent souvent la tempête...