Je reçois régulièrement des messages sur ma boite mail provenant du blog et certains sortent vraiment du lot ! Je n'ai pas résisté à vous livrer celui-ci brut de décoffrage. N'étant pas physicien, je ne peux pas juger de la pertinence du propos mais ils m'ont rappelé les diatribes ésotériques et mystico-gazeuses des frères Bogdanoff, thésards à 50 ans et irremplaçables présentateurs TV des années 1980. J'avais d'ailleurs eu une conversation téléphonique sur mon lieu de travail avec Igor, il y a quelques années, avant la soutenance de sa thèse ("Etat topologique de l'espace-temps à l'échelle 0"), qui avait tenté de m'expliquer ce qu'il étudiait avec des phrases savoureuses où 80% des mots étaient incompréhensibles ! Cela m'avait immédiatement fait retomber en enfance ! Après m'être longtemps posé la question, j'avais pu constater que leur émission temps X, c'était bien du premier degré !
Dans le cas présent, l'auteur me semble avoir plus d'humour : c'est déjà ça !...
Au fait, y avait-il eu des sujets sur les échecs dans TempsX ?...

Bonjour,
Je viens de découvrir avec plaisir votre blog (et hops! favoris!) que je trouve, sans flagornerie, tout à fait conforme à l'esprit que je me fais des échecs (découverts pour moi il y a quelques mois à peine).

Je découvre depuis quelques semaines qu'il y a plus sous l'échiquier qu'un ensemble de motifs mathématiques, je viens de mettre le doigt dans l'étude des ouvertures, je viens de découvrir la notion de plan, les tables Nalimov, ce genre de choses, et je suis convaincu que l'étude de parties commentées me permettra de progresser (même si à 36 ans, il est certainement trop tard pour devenir un joueur de première force).

Par ailleurs, ayant soigneusement parcouru votre blog, je vous soumets cette remarque qui semble dans la lignée "philosophique" (ouh!quel vilain mot) de votre production : avez vous déjà noté les similitudes troublantes entre le jeu d'échecs et les fondements de la physique quantique? Ainsi, les relations espace-temps-matière sont curieusement formulées de la même façon. Par exemple, la capacité de la matière à se convertir en energie est très étrangement semblable à la logique qui dirige un sacrifice menant à une attaque de mat ; l'occupation dogmatique du centre (d4-5, e4-5) ressemble incroyablement dans sa formulation à la déformation de l'espace à proximité des corps lourds, etc...

Cet aspect des choses m'a frappé dès que j'ai découvert ce jeu, car il m'a semblé immédiatement qu'en un sens, sous une théorie en apparence très abstraite et purement ludique se cache la "vérité du monde" : le jeu aurait-il été créé par des générations qui ressentaient confusément que le monde est plus subtil qu'il y parait?

C'était la minute spirituelle du jour !

Cordialement,
Arnaud, Nancy