KesmaeckerLes habitués du blog ont pu apprécier les contributions généreuses et de grande qualité de Philippe Kesmaecker, le webmaster du site Chaturanga: sa base des plus grands prix de beauté de tous les temps, sa base "tactiqueries" en sont deux exemples significatifs. Philippe est un grand pédagogue des échecs, traducteur de plusieurs livres anglais, et il a déjà gratifié la rubrique "commentaires" de ce blog d'écrits raffinés et de grande facture. Bref, Philippe est un homme délicieux et cette impression s'est renforcée lorsque j'ai eu la chance d'échanger des mails avec lui...
A l'occasion d'un tchat, il m'informe avoir déjà battu Kasparov lors d'une simultanée et n'avoir pas gardé la partie (incroyable modestie !), avoir joué à Belfort dans les années 1990 aux côtés de Karpov, Spassky, Morozevich et d'autres kadors et avoir atteint les conditions pour un titre de maitre FIDE (elo>2300 et plus de 30 victoires contre des maitres FIDE) mais n'avoir pas pu obtenir le titre pour des raisons obscures de demande non formulée ou de taxe non payée par la fédération française ou la fédération monégasque qu'il venait d'intégrer. (En fait j'avoue n'avoir jamais compris ce qu'il s'était réellement passé à l'époque). Il en parlait avec détachement et humour m'expliquant qu'il connaissait des chevaliers des arts et lettres qui faisaient beaucoup de fautes d'orthographe, que ce titre n'avait qu'une valeur très relative et, finalement "aucune importance"... Il s'était résigné mais j'avais senti une pointe d'amertume, surtout lorsqu'un jour, après l'avoir fait plancher sur un petit exercice tactique, j'avais commenté sa réponse, juste mais incomplète, en lui disant avec provocation : "je comprends pourquoi tu n'es pas maître !"... Sa réaction m'avait fait comprendre qu'il avait été un peu blessé et j'ai décidé de tenter quelque chose pour lui. C'était juste avant Noël. Ne connaissant rien au monde des échecs, j'ai contacté Philippe Dornbrusch, Fabrice Touvron et Zenman (des blogs "Chess&Strategy", "Echecs et Fab!" et "Le jeu d'échecs, une véritable passion") pour leur demander conseil. Réponse immédiate et solidaire de Fabrice Touvron qui m'a proposé d'utiliser son compte Paypal et son blog pour un appel à une aide financière. Les autres blogueurs étaient prêts à faire une annonce en temps voulu. Il fallait néanmoins d'abord trouver comment faire.
J'ai eu l'idée de contacter Jean-Paul Touzé, président du club de Belfort. Le premier coup de fil a été très bref (il était en réunion) et ce mail a suivi :

Monsieur,
Je suis médecin des hôpitaux, chef de service au CHU de Besançon. Vous avez eu la gentillesse de me répondre brievement au téléphone ce 23 décembre concernant la situation de notre ami commun, Philippe Kesmaecker. Philippe semble avoir renoncé au titre de maitre FIDE auquel il avait droit dès 1991, me dit-il, et qui ne lui aurait pas été accordé pour une histoire de cotisation non règlée par la FFE. Comme je vous l'ai dit au téléphone, je ne connais pas grand chose au monde des échecs mais j'ai pu apprécier les grandes qualités didactiques et la générosité de Philippe qui contribue régulièrement au succès de mon petit blog "echecs en amateur" (http://echecsvdm.canalblog.com/). Je souhaitais lui offrir la possibilité de bénéficier de ce titre si cela était encore possible en soutenant financièrement cette cotisation. Je précise qu'il n'est absolument pas au courant de ma démarche (je souhaitais lui faire une bonne surprise pour Noël !) Vous m'avez indiqué qu'il était probablement "trop tard" mais qu'il devait y avoir eu un dysfonctionnement car les cotisations sont "automatiquement" payées par la FFE. Pensez-vous qu'il vous serait possible de pousser plus avant les investigations pour comprendre ce qu'il s'est réellement passé et, si possible, nous aider à régulariser cette situation ? N'y voyez là aucune volonté polémique ni aucune obligation. C'est juste un geste chevaleresque que je vous serais très reconnaissant de faire pour Philippe qui, j'en suis sûr, serait très touché par une telle manifestation d'amitié.
Je vous remercie de votre attention et vous prie de croire, cher Monsieur, en l'expression de mes meilleurs sentiments
Pr Vincent Di Martino

La réaction de JP Touzé a été à la hauteur de mes espérances : bien que très sceptique sur l'issue de la démarche (nous avons eu un échange sympathique où je lui ai expliqué que j'étais bien placé avec mon métier pour croire aux miracles!), il se souvenait très bien de Philippe et a appuyé de tout son poids ma demande en contactant Laurent Veyrat, directeur technique de la FFE (qui m'a répondu avec courtoisie et efficacité), puis Jean-Michel Rapaire, président de la fédération monégasque qui a eu la gentillesse de me tenir au courant, moi simple amateur, de ses démarches en temps réel. Ces deux hauts personnages ont eu eux-aussi un mot gentil pour Philippe K et j'ai senti que la mayonnaise prenait !
Finalement, il a fallu convaincre Philippe de nous aider à formuler sa demande (lui seul avait encore la trace de son parcous qui datait de 10 ans !). Je craignais une réaction un peu négative (après tout de quoi me mêlais-je ?) mais Philippe a su prendre le train en marche. Jean-Michel Rapaire a fait la demande (dans un anglais digne des plus grandes pièces de Shakespeare !) auprès de la FIDE. Nous étions tous, JP Touzé le premier, dans la crainte que la FIDE ne donne pas suite à une demande aussi tardive ... mais non ! CA A MARCHE !! Je viens ce soir d'apprendre que Philippe Kesmaecker est maintenant officiellement maître FIDE (la preuve ici) et j'en suis... comment dire... ravi, ne serait-ce que parce que cela couronne une chaine de solidarité, de gentillesse, que Philippe a su, à son insu, cristalliser sur sa personne. Philippe m'a remercié avec une émotion qui m'est allée droit au coeur ("je me vengerai !" ma-t-il écrit). A mon tour, je remercie chaleureusement Monsieur Touzé, et Monsieur Rapaire... et bien sûr la FIDE qui ont su oeuvrer, plus de 10 ans après, pour réparer une petite injustice. Comme quoi avec un peu de naïveté et un peu de détermination, il m'a été facile de permettre aux hautes instances des échecs de montrer un très joli visage.
Décidément, j'aime de plus en plus le monde des échecs et ses personnages pleins de noblesse ! (Jean Paul Touzé doit avoir les oreilles qui sifflent !). Et Philippe, maintenant, promis, je t'appelerai Maître !