Je viens de trouver au hasard d'un surf, cette excellente mise au point rédigée sous forme de "réponse aux questions fréquentes (FAQ) destinée à éclairer tous les débutants désireux d'aborder sérieusement le jeu d'échecs rédigée par Thomas Lemoine et qui apparaît dans sa forme originale à cette adresse . Elle date de 2003 mais je trouve le texte en tout point remarquable par sa clarté et l'exhaustivité des thème abordés et, en dehors de certains commentaires sur les classement, les sites internet et les logiciels, encore actuel. Je me permets de vous le restituer ci-après... N'hésitez pas à contacter l'auteur pour 1) le féliciter, 2) lui proposer vos commentaires !


Version: 2.4

Auteur: Thomas Lemoine <destynova@kuzutetsu.com>

WWW-Archive-Name: http://www.usenet-fr.net/fur/loisirs/jeux/echecs.html

FTP-Archive-Name: ftp://ftp.univ-lyon1.fr/pub/faq/by-name/fr/loisirs/jeux/echecs

Archive-Name: fr/loisirs/jeux/echecs

 

Dernière mise à jour le 20 avril 2003.

Les ajouts et modifications réalisés depuis la version précédente sont

signalés par le caractère "|" en début de ligne.

 

 ================================================================

 = FAQ de fr.rec.jeux.echecs =

 ================================================================

 

 Sommaire

 --------

 

 1 - Comment jouer ?

 1.1 - Où puis-je trouver les règles du jeu ?

 1.2 - Peut-on avancer deux pions d'une case au premier coup ?

 1.3 - Je veux progresser, que faire ?

 1.4 - Les livres

 1.5 - Les clubs

  2 - Les échecs et l'informatique

 2.1 - Les logiciels d'échecs

| 2.2 - Que sont les formats PGN, EPD et FEN ?

 2.3 - Jouer en ligne par Internet

 3 - Les tournois et compétitions

 3.1 - Qu'est-ce qu'une pendule d'échecs et à quoi sert-elle ?

 3.2 - Qu'est-ce que la pendule Fischer ?

 3.3 - Qu'est-ce que le Elo et comment le calcule-t-on ?

| 3.4 - Que signifie "appariements" ? Qu'est-ce que le système

| suisse ? Y a-t-il des logiciels pour gérer cela ?

 3.5 - Peut-on jouer un tournoi sans faire partie d'un club ?

 4 - Historique du jeu d'échecs

 4.1 - Historique

 4.2 - Liste des champions du monde

 5 - Références

| 5.1 - Liens

 5.2 - Crédits

 

 

 1 - Comment jouer ?

 -------------------

 

 1.1 - Où puis-je trouver les règles ?

 

 Dans tout bon livre, ainsi que sur le site Internet suivant, entre autres : <http://www.viruschess.com/Pages/Apprendre.html>

 Ces règles sont très simples, il suffit de dix minutes pour les apprendre, y compris le roque. Attention toutefois à la prise en passant, que les débutants oublient souvent, ou effectuent mal.

 

 1.2 - Peut-on avancer deux pions d'une case au premier coup ?

 

 Non. Il s'agit d'une légende urbaine, due à une mauvaise traduction en français d'un très vieux livre en allemand : la règle correcte "un pion de 2 cases" fut traduite "2 pions une fois". Richard Réti l'évoque dans son livre "les Maîtres de l'échiquier". L'erreur s'est propagée un peu partout, mais ce n'est ni une règle actuelle, ni une règle passée qui aurait été abrogée. Cette règle n'a jamais existé, et n'existera certainement jamais.

 

 1.3 - Je veux progresser, que faire ?

 

  Le seul moyen est bien sûr de jouer régulièrement et si possible avec plusieurs adversaires différents. Il n'est pas nécessaire d'avoir un gros bagage théorique pour jouer correctement en amateur. Deux ou trois livres bien compris suffisent pour résister honorablement. Essayez si possible de noter vos parties pour pouvoir les analyser à tête reposée. Faites preuve d'humilité et accordez de l'importance aux remarques qu'on vous fera, certaines seront sans doute erronées mais d'autres pertinentes, et restez objectif dans vos analyses car on a souvent tendance à surestimer sa position.

 

 1.4 - Les livres

 

 Il existe des librairies spécialisées qui sauront vous guider dans l'achat de livres. Voici quelques bons titres.

 

 Ouvrages pour débuter :

 Guide Marabout des Échecs, Fritz Van Seters, Marabout Service

 Les Échecs, Camil Seneca, Livre de Poche n° 7817

 Bréviaire des Échecs, Xavier Tartacover, Livre de Poche n° 7933

 Certaines personnes reprochent (pas forcément à tort d'ailleurs) à ces livres de trop parler des débuts de partie et pas suffisamment des autres phases. Les lecteurs pourront étudier plus attentivement les chapitres consacrés à ces phases et lire plus en diagonale ceux sur les ouvertures. Avoir un plan en milieu de jeu et savoir conclure une position gagnante sont plus importants que des subtilités d'ouverture, en dehors de quelques pièges de début vite appris.

 

 Ouvrages pour progresser après avoir lu au moins un des trois précédents :

 Progresser rapidement, Albéric O'Kelly de Galway

 L'art de faire mat, Renaud et Kahn

 Mes 60 meilleures parties, Bobby Fischer, éd. Éditéchecs

 Jugement et plan, Max Euwe, éd. Payot

 Maître contre amateur, Max Euwe, éd. Payot

 L'amateur devient maître, Max Euwe, éd. Payot

 Mon système, Aaron Nimzovitch

 

 Ouvrages pour joueurs avancés :

 Vers la maîtrise, Albéric O'Kelly de Galway

 Mûrir son style aux échecs, Jeremy Silman

 L'art du combat aux échecs, David Bronstein, éd. Payot

 Secrets of Chess Training, Mark Dvoretsky, Batsford

 Positional Play, Mark Dvoretsky et Artur Yusupov, Batsford

 Attack and Defense, ibid. (ces trois derniers livres en anglais)

 

 Il est toutefois regrettable que la frilosité des éditeurs fasse que les meilleurs livres en langue française ont été écrits il y a plus de 20 ans. Qu'ils comprennent enfin que les joueurs d'échecs ne se réunissent plus forcément dans des arrière-salles de café embrumées et avinées. Une analyse commerciale montrerait qu'il y a plus de joueurs de tournois que le seuil de rentabilité d'un livre (entre 2000 et 5000 exemplaires vendus) et les simples amateurs sont des dizaines de milliers. Peut-être aussi que nos meilleurs joueurs manquent un peu de velléité pour imposer quelques ouvrages novateurs.

 

 1.5 - Les clubs

 

 Si l'on peut jouer correctement une fois assimilés les principes généraux, il va sans dire que pour être capable d'inquiéter des joueurs de tournois il faut passer par les clubs. Il y en a dans toutes les grandes villes, et leurs horaires d'ouverture, assez larges, permettent de trouver un créneau horaire compatible avec une vie familiale et professionnelle. En général vous aurez au moins un tournoi interne au club si vous souhaitez vous frotter à la compétition sans pour autant avoir à vadrouiller dans toute la France. La plupart dispensent également des cours pour les plus jeunes.

 

 Le site Web de la Fédération Française des Échecs (voir la section des liens ci-dessous) recense l'ensemble des clubs de France avec des liens vers les sites Web de ceux qui en maintiennent. Il permet de faire une recherche géographique sur cette base de données pour trouver facilement le club le plus proche de chez soi.

 

 

 2 - Les échecs et l'informatique

 --------------------------------

 

 2.1 - Les logiciels d'échecs

 

 Tactiquement excellents, ils ont quelques trous positionnels que l'on peut exploiter à force d'essais et de défaites humiliantes. Si vous êtes débutant et que vous avez des enfants, choisissez plutôt un logiciel à l'interface conviviale comme Chessmaster (Power Chess était également apprécié par ses utilisateurs, mais il ne marche que sous Windows 95 et pas sous Windows 98, et la mauvaise volonté flagrante de son éditeur pour régler ce problème nous oblige à le déconseiller fortement). Un logiciel comme Fritz peut également convenir à des enfants, mais il faudra que vous soyez assez confirmé pour le régler à un niveau de jeu abordable. Si vous vous sentez vraiment motivé, prenez Fritz, Chess Genius, Hiarcs ou Chess Tiger (ce dernier étant un programme français). Les prix vont de 40 à 100 euros. Vous pouvez aussi trouver des logiciels professionnels avec des bases de données et moult fonctionnalités pour des prix de 150 à 500 euros, mais ils ne vous serviront que très peu lors de vos premiers pas. Avant de vous lancer dans des achats pensez d'abord à tester les logiciels gratuits que vous trouverez sur le net, comme Rebel Decade 2.0 ou Crafty. En force pure, ils ne sont pas loin d'égaler les meilleurs programmes commerciaux.

 

| 2.2 - Que sont les formats PGN, EPD et FEN ?

 

 Le format PGN (Portable Game Notation) est un format de notation des parties d'échecs. Il est très fréquent de trouver les parties des principaux tournois à ce format. En plus de l'historique des coups, il indique le nom des joueurs, le tournoi et la date. Ceci est utile pour effectuer des recherches multicritères dans les logiciels de base de données.

 

 Des logiciels, les viewers PGN permettent de visualiser les parties sur un échiquier. Il en existe de nombreux, quelle que soit votre machine et votre système d'exploitation. Même si la plupart des logiciels d'échecs lisent le PGN, il existe des convertisseurs entre les différents formats de parties. Vous pouvez également configurer votre navigateur pour que les fichiers PGN soient directement ouverts par ces logiciels.

 

| Le format FEN (Forsyth-Edwards Notation) a été développé par Steven Edwards sur la base des travaux de David Forsyth, un journaliste écossais du XIXème siècle. Alors que le format PGN retrace une partie, le format FEN décrit une position.

 

| Le format EPD (Extented Position Description) a été développé par John Stanback (l'auteur du logiciel Zarkov) et Steven Edwards à partir du format FEN. Il s'agit également d'un format de description de position, mais avec des extensions supplémentaires orientées vers la communication entre logiciels d'échecs. On peut s'en servir par exemple pour créer une bibliothèque de combinaisons ou de mats. On peut aussi faire traiter un fichier EPD par un logiciel qui chargera et examinera automatiquement chaque position du fichier l'une après l'autre, ce qui permettra ainsi sans trop d'efforts d'évaluer sa force.

 

 2.3 - Jouer en ligne par Internet

 

 Le jeu en ligne est un moyen bien pratique de trouver des adversaires à n'importe quelle heure. Il existe un certain nombre de sites qui vous permettent de vous frotter aux joueurs du monde entier. La majorité sont gratuits mais demandent quand même généralement de s'inscrire au préalable, alors que quelques autres sont payants. Un simple navigateur suffit à accéder à certains sites, d'autres utilisent une interface graphique (pour en télécharger une, voir la section des liens à la fin de cette FAQ).

 

 Voici une liste de sites parmi lesquels vous pourrez faire vos choix (les commentaires proviennent des échos donnés par des lecteurs du forum, que je remercie, et/ou de mon expérience personnelle) :

 - Chess Net <http://www.chess.net>

 gratuit, interface à télécharger ou applet Java

 Bonne esthétique mais classement surévalué. Il est conseillé de télécharger une interface graphique, car les commandes de l'applet Java sont peu évidentes. Il est désormais possible de sauvegarder les parties même sans être membre, grâce à l'upgrade téléchargeable sur <http://w3.chess.net/material/material.html>.

 - FICS (Free Internet Chess Server) <http://www.freechess.org>

 gratuit, interface à télécharger, classement type Elo

 Un des meilleurs pour la qualité de jeu, les tournois organisés, les choix de cadences et le fair-play des joueurs. Il y a un canal francophone. Prévoir un temps d'adaptation aux commandes.

 - ICC (Internet Chess Club) <http://www.chessclub.com>

 abonnement, interface à télécharger, classement type Elo

 Un autre monument. Nombreux joueurs, dont MI et GMI, organisation de tournois, etc. On peut se connecter en invité sans payer, mais on ne peut pas garder de classement ou d'identité.

 - MSN Gaming Zone <http://www.zone.com>

 gratuit, interface à télécharger

 Microsoftiens uniquement, téléchargements lourds et à répétition, peu de choix de cadences, quelques bugs... Bref, du Bill Gates tout craché. :-)

 - Pogo <http://www.pogo.com>

 gratuit, rien à charger (applet Java), classement type Elo

 Pas énormément de joueurs, interface d'esthétique moyenne.

 - Yahoo! Games <http://fr.games.yahoo.com>

 gratuit, rien à charger (applet Java), classement type Elo

 Beaucoup de joueurs de tous les niveaux, mais l'état d'esprit et le fair-play de pas mal de joueurs sont loin d'être excellents. Propose de nombreux autres jeux. Existe désormais en français.

  - ZoneJeux <http://www.zonejeux.fr>

 gratuit, interface à télécharger

 Relativement désert.

 - Echecs.com <http://jeu.echecs.com>

 gratuit, interface à télécharger ou applet Java Nouveau site en collaboration entre echecs.com, europe-echecs.com et france-echecs.com. Permet d'ajourner et de reprendre les parties.

 

 Les sites suivants permettent quant à eux de jouer en "différé", à la manière d'une partie par correspondance (il n'est pas nécessaire de rester connecté durant la partie et chaque joueur a un certain temps après le coup de son adversaire pour venir répondre) :

 - It's your turn <http://www.itsyourturn.com>

 gratuit, rien à charger (HTML)

 Beaucoup de joueurs, tournois organisés, grande diversité de jeux proposés.

 - <http://a1h8.virtualave.net>

 gratuit, rien à charger (HTML)

 Très bon niveau de jeu (de 1000 à 2300 Elo), deux types de tournois

 seulement (à six ou face à face), cadence de jeu "style Fischer" (10 jours + 36 heures par coup). Il est désormais possible de dialoguer avec l'adversaire. Site peu connu.

 - Echecs.com <http://www.echecs.com>

 gratuit, rien à charger (HTML)

 En français, plus de 2500 parties en cours. Cadences variées proposées.

 

 3 - Les tournois et compétitions

 --------------------------------

 

 3.1 - Qu'est-ce qu'une pendule d'échecs et à quoi sert-elle ?

 

 C'est un chronomètre double permettant de mesurer le temps utilisé par les joueurs pour réfléchir. Après avoir effectué son coup, chaque joueur arrête son chronomètre et met simultanément en marche celui de son adversaire.

 Il permet de limiter la durée des parties, ce qui est un avantage évident pour les organisateurs des tournois, mais aussi pour les joueurs, car cela empêche un adversaire de mauvaise foi de réfléchir trois heures dans une position perdue pour lasser son vis-à-vis (pratique fort peu fair-play mais fort courante avant l'invention des pendules).

 

 3.2 - Qu'est-ce que la pendule Fischer ?

 

 Il s'agit d'une idée astucieuse pour éviter les fins de partie où il vous reste dix secondes pour jouer quinze coups, fins de partie certes spectaculaires pour le public mais désastreuses pour le niveau de jeu. Le système Fischer vous octroie quelques secondes supplémentaires à chaque coup joué (généralement 30 secondes dans les tournois de parties longues). Ainsi il devient très rare de perdre au temps (tomber dans le jargon échiquéen) et vous êtes assuré d'avoir toujours au minimum une poignée de secondes à votre disposition. Selon toute vraisemblance ce système s'imposera de plus en plus dans les compétitions, et tout comme Staunton a laissé son nom au set de pièces généralement utilisé, Fischer restera comme étant l'inventeur d'une norme officielle de la FIDE. Paradoxal pour un joueur ayant toujours critiqué, voire combattu à peu près toutes les règles de la Fédération, vous ne trouvez pas ?

 

 À noter qu'un autre système de décompte de temps, le système Bronstein, s'en rapproche mais il ne semble pas devoir s'imposer. La différence apportée par ce système est la suivante : contrairement au système Fischer, le temps de réflexion d'un joueur ne peut pas augmenter d'un coup sur l'autre s'il joue son coup très rapidement.

 

 3.3 - Qu'est-ce que le Elo et comment le calcule-t-on ?

 

 Le classement Elo, du nom de son inventeur, le mathématicien hongrois Arpad Elo, permet de situer le niveau des joueurs entre eux. Ce classement étant basé sur des probabilités de gain, vous savez d'avance que si vous plafonnez à 1750, battre un 2000 est déjà un exploit de votre part. Une échelle de valeur approximative pourrait être la suivante :

 

 1000 = débutant

 1250 = enfant 'normal' de moins de 10 ans allant au club une fois la semaine

 1500 = joueur moyen de club, joueur de compétition occasionnel

 1800 = joueur de compétition régulier

 2000 = 1ère catégorie, environ 2500 joueurs en France. L'objectif à atteindre pour l'immense majorité d'entre nous.

 2200 = très fort amateur

 2350 = maître international

 2450 = grand-maître international, professionnels aguerris.

 2600 = Top 100 mondial

 2700 = Top 10 mondial

 2800 = Kramnik et Kasparov

 

| Dans le classement d'avril 2003, 4 joueurs français figurent dans le top 100 mondial : Joël Lautier (2666, 30è), Étienne Bacrot (2654, 37è), Vladislav Tkachiev (2643, 48è) et Josif Dorfman (2610, 82è).

 

 Le classement français est obtenu en faisant la moyenne des classements des adversaires, puis en rajoutant ou en retirant des points suivant que le joueur a plus gagné que perdu de parties ou l'inverse. Le classement international de la FIDE part du principe inverse : on commence par déterminer le score qu'aurait dû théoriquement réaliser le joueur, puis on lui enlève ou on retire des points suivant qu'il a réalisé plus ou moins que ce score. On peut trouver les détails des règles de calcul sur le site de la Fédération Française des Échecs, et on peut calculer automatiquement son classement sur de nombreux sites (voir plus bas).

 

 Les ordinateurs peuvent quant à eux avoir deux classements, décernés par deux associations disctinctes : le Elo suédois (SSDF) et le Elo américain. Attention, le classement suédois est proche du classement officiel de la FIDE, mais le classement américain est surestimé de 150 à 200 points. Donc méfiez-vous si vous achetez un jeu électronique, le commercial se gardera bien de vous préciser qu'il parle de Elo américain.

 

 3.4 - Que signifie "appariements" ? Qu'est-ce que le système suisse ? Y a-t-il des logiciels pour gérer cela ?

 

 Les appariements consistent à déterminer quels joueurs vont être amenés à se rencontrer à chaque ronde d'un tournoi. Ils sont gérés par l'arbitre du tournoi.

 

 En dehors des types de tournois traditionnels, de type Championnat de France où chaque joueur rencontre tous les autres, et Coupe de France où seul le vainqueur continue, un autre système est fréquemment utilisé dans les tournois. Son but est le suivant : désigner un vainqueur unique aussi rapidement que dans une coupe, tout en n'éliminant pas les perdants de chaque ronde. C'est le système suisse : il consiste à vous faire jouer à chaque ronde contre des adversaires qui ont le même score que vous à ce moment-là. On constate que les forts joueurs se regroupent très vite en tête du tournoi et que chacun joue principalement contre des joueurs de sa valeur.

 

 Vu la quantité de règles (et souvent aussi de joueurs), les arbitres utilisent généralement des logiciels pour les aider à faire les appariements. On peut citer :

 - Merlin d'Alain Ribous (DOS), le plus ancien des deux, longtemps très populaire parmi les arbitres en raison de son interface utilisateur travaillée (apparemment plus disponible ni maintenu) ;

 - Swiss Perfect 98 (Windows 9x), apparemment très apprécié de ses utilisateurs, mais shareware (49 $ après un essai de 30 jours) et en anglais. Version d'évaluation disponible à l'adresse : <http://www.logicalchess.com/swissperfect/index.html> ;

 - Masters de René Minarro (Windows 95/98/ME/NT/2000/XP) et

 - Papi d'Erick Mouret (Windows 98/ME/NT/2000/XP), les deux logiciels officiels de la Fédération Française des Échecs, fournis gratuitement aux arbitres sur simple demande au secrétariat fédéral.

 

 3.5 - Peut-on jouer un tournoi sans faire partie d'un club ?

 

 Si le tournoi est homologué, non, mais vous pouvez vous affilier sur place au club organisateur (moyennant naturellement une majoration de l'inscription). Par contre, il existe de nombreux "petits" tournois, organisés le dimanche par tous les clubs, qui ne sont pas homologués et qui prennent tous les participants indifféremment.

 

 

 4 - Historique du jeu d'échecs

 ------------------------------

 

 4.1 - Historique

 

 La légende veut que le jeu d'échecs soit né en Inde, inventé par un brahmane nommé Sissa pour distraire son roi. Enthousiasmé, le roi lui aurait offert comme récompense tout ce qu'il pourrait souhaiter. Sissa aurait alors demandé de mettre un grain de blé sur la première case du plateau, deux sur la deuxième, quatre sur la troisième et, ainsi de suite en doublant chaque fois le nombre de grains jusqu'à la dernière case. Le roi aurait accepté, trouvant la requête étonnamment modeste, jusqu'à ce que son comptable vienne lui dire que la somme demandée se montait à 2 puissance 64 grains moins 1, soit plus de 18 milliards de milliards de grains. Un tel tas de blé pourrait recouvrir la France sur une hauteur de plus d'un mètre...

 

 Dans la réalité, le jeu d'échecs est probablement quand même né en Inde. Le jeu original "Chaturanga" (qui signifie "Quatre Rois") se jouait à quatre et en lançant des dés pour désigner la pièce à jouer. Le jeu connut son véritable essor en passant à deux joueurs et en supprimant les dés. Il émigra en même temps vers l'Arabie, mais aussi vers la Chine et le Japon avec des règles sensiblement différentes, encore usitées aujourd'hui dans les jeux du Xiang Qi et du Shogi. C'est en Arabie que le jeu progressa vraiment, sous l'influence de la passion des souverains. C'est en particulier à cette époque que furent étudiées les premières fins de partie théoriques, et c'est également à cette époque que les Arabes apprirent le jeu aux différents peuples européens. Malheureusement, l'église condamna les échecs comme jeu de hasard (!) et freina donc son développement en Europe durant le Moyen Âge. Ce n'était que reculer pour mieux sauter, car à la Renaissance, les Italiens eurent le bon goût de modifier le mouvement des pièces pour accélérer les parties et animer le jeu : le Fou et surtout la Dame devinrent de puissantes pièces à longue portée, utilisées pour ravager le camp adverse. (à suivre)

 

 4.2 - Liste des champions du monde

 

 Champions du monde officieux :

 Howard Staunton 1843-1851

 Adolf Anderssen 1851-1858

 Paul Morphy 1858-1860

 Champions du monde officiels :

 Wilhelm Steinitz 1886-1894

 Emmanuel Lasker 1894-1921

 José Raúl Capablanca 1921-1927

 Alexandre Alekhine 1927-1935

 Max Euwe 1935-1937

 Alexandre Alekhine 1937-1946

 titre vacant 1946-1948

 Mikhaïl Botvinnik 1948-1957

 Vassily Smyslov 1957-1958

 Mikhaïl Botvinnik 1958-1960

 Mikhaïl Tal 1960-1961

 Mikhaïl Botvinnik 1961-1963

 Tigran Petrossian 1963-1969

 Boris Spassky 1969-1972

 Robert Fischer 1972-1975

 Anatoly Karpov 1975-1985

 Garry Kasparov 1985-1993

 (Titre de champion du monde FIDE)

 Anatoly Karpov  1993-1999

 Alexandre Khalifman 1999-2000

 Viswanathan Anand 2000-2001

 Rouslan Ponomariov 2002-

 (Titre de champion du monde PCA)

 Garry Kasparov 1993-2000

 Vladimir Kramnik 2000-

 

 5 - Références

 --------------

 

 5.1 - Liens

 

 (fr) signifie que le site est en français, (en) en anglais

 

 - Revues et autres sites d'information

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Europe Échecs (fr)

 http://www.europe-echecs.com/

 Page de calcul automatique du Elo

| http://www.europe-echecs.com/calcul.php

 

 Notzaï (site d'informations quotidiennes) (fr)

 http://www.notzai.com/notzai/index.shtml

 

 VirusChess (site de la Ligue de Nord-Pas-de-Calais) (fr)

 http://www.viruschess.com/

 

 Chess.net (site généraliste) (fr, en)

 http://www.chess.net/

 

 Palamède (généraliste, portail vers plusieurs sites) (fr, en)

 http://www.palamede.com/

 

 The Week In Chess de Mark Crowther (site réputé mais un peu aride

 pour les débutants) (en)

  http://www.chesscenter.com/twic/twic.html

 

 Very-Best (site avec la collaboration d'Alexandre Khalifman) (en)

 http://www.very-best.de/

 

 The Chess Café (en)

 http://www.chesscafe.com/

 

 - Règles du jeu et cours d'échecs en ligne

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Mieux jouer aux échecs (fr)

 http://www.mjae.com/

 

 À l'école du jeu d'échecs (par Daniel Roos, MI) (fr)

 http://www.palamede.com/roos/index.htm

 

 Toutes les finales de 5 pièces et moins résolues avec certitude (en)

| http://www.lokasoft.nl/uk/tbweb.htm

 

 Echecs.com : rubrique "Ecoles" à destination des enseignants du 1er

 degré et cours en ligne avec animations Flash (fr)

 http://www.echecs.com

 

 - Sites de clubs et organismes

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Fédération Française des Échecs (FFE) (fr)

 http://www.e-chess.com/ ou http://www.echecs.asso.fr/

 

 Le club d'échecs de Valence (fr)

 http://www.valence-echecs.fr.fm/

 

 Le club d'échecs d'Exeter (en)

 http://www.ex.ac.uk/~dregis/DR/ECC/ecc.html

 

| Classement Elo FIDE (en)

| http://www.fide.com/ratings/index.phtml

 

 - Logiciels

 ~~~~~~~~~

| Rebel decade 3.0 (gratuit) (en)

 http://www.rebel.nl/decdown.htm

 

 Crafty (gratuit aussi mais un peu plus dur à installer) (en)

| ftp://ftp.cis.uab.edu/pub/hyatt/

 

 Chess Base Light (en)

 http://www.chessbase.com/download/cblight/index.asp

 

 Chess Lab (base de données en ligne avec plus de 2 millions de

 parties !) (en)

 http://www.chesslab.com/

 

 Exa Chess Lite (base de données, version démo, pour Mac) (en)

 http://www.exachess.com/

 

 SCID (base de données pour Unix/Linux et Windows) (en)

 http://scid.sourceforge.net/

 

 Logiciels pour Mac (en)

| http://dmoz.org/Games/Board_Games/Abstract/Battle_Games/Chess/Software/Macintosh/

 

 SSDF Rating List (matchs entre logiciels et calcul de leur Elo) (en)

 http://w1.859.telia.com/~u85924109/ssdf/

 

 Anticomputer : comment massacrer son logiciel favori (en)

 http://www.angelfire.com/on/anticomputer/index.html

 

 Utilitaires liés au format PGN (fr)

 http://www.variantes.com/utile.html

 

 PGN specification. Tout savoir sur les formats PGN, FEN et EPD (en)

 http://www.very-best.de/pgn-spec.htm

 

 - Jeu en ligne

 ~~~~~~~~~~~~

 Chess Client v 1.41 (interface graphique, 715K) (en)

 http://www.geocities.com/TimesSquare/Alley/7007/index.html

 

 Winboard/XBoard (une autre interface graphique très populaire) (en)

 http://www.tim-mann.org/xboard.html

 

 - Variantes du jeu

 ~~~~~~~~~~~~~~~~

 Retractor (logiciel d'aide à la résolution de problèmes d'analyse

 rétrograde) (en)

 http://www.stanford.edu/~hwatheod/Retractor/

 

| Popeye (logiciel de résolution de problèmes féeriques) (en)

| http://archiv.leo.org/pub/rec/games/popeye/

 

 Shogi Variants v 1.55a (logiciel de Shogi pour Windows) (en)

 http://www.netspace.net.au/~trout

 

 Xiang Qi (échecs chinois) (en)

 http://www.geocities.com/TimesSquare/Cave/7230

 

 Zillions of Games (logiciel avec plein de variantes du jeu) (en)

  http://www.zillionsofgames.com/games/index-chess.html

 

 - Divers

 ~~~~~~

 La supercherie de l'automate Turc, joueur d'échecs (fr)

 http://membres.lycos.fr/echecs/Turc01.htm

 

 The Bobby Fischer home page (en)

 http://bobbyfischer.net/

 

 Who is who (photos et liens sur vos joueurs préférés) (en)

 http://maskeret.com/mecca/wiw.htm

 

 Utilitaires pour imprimer des diagrammes ou publier sur le Web (en)

 http://www.enpassant.dk/chess/diaeng.htm

 

 ECTool (utilitaire pour parties par courrier électronique) (en)

 http://www.ectool.nu/

 

| Conversion d'une position FEN en image JPG

| http://www.chesstheory.de/html.php3?loc=diagram.html

 

| Conversion d'une position FEN en image PNG

| http://wjchess.jeffprod.com/fen2png.php

 

 5.2 - Crédits

 

 Je tiens à remercier les auteurs originaux de cette FAQ : Armand Dragore, Pompompom, Prime et Xavier pour le remarquable travail qu'ils ont effectué à cette occasion. Je remercie aussi tous ceux qui ont contribué par leurs suggestions à l'étoffement de cette FAQ, et notamment Gérard "Reyes" Demuydt.

 

 Les commentaires, corrections et demandes d'ajouts de tous genres sont toujours les bienvenus. Vous pouvez contacter le faqteur à l'adresse suivante : <mailto:faqs@wkaz.net>.