Ceux qui m'ont fait l'amitié de lire mon petit recueil et la préface d'Alexei Chernuschevich ont pu y lire que la meilleure façon de progresser est d'analyser ses propres parties. Et lorsque l'analyse est poussée par celle d'un maître, cela devient tout de suite un véritable morceau de bravoure. L'exemple qui suit provient d'une récente séance d'entraînement animée par l'infatigable Philippe Kesmaecker : non seulement la partie est "décortiquée", mais Philippe complète par des parties célèbres qui reprennent certaines idées stratégiques développées dans la partie princeps. Il agrémente le tout par quelques conseils précieux pour construire un répertoire d'ouverture, et surtout mener une analyse saine avec l'aide de l'ordinateur... Cela donne envie de s'y mettre... tout en nous donnant un aperçu du travail à fournir pour être un joueur d'échecs honorable...

Les abonnés à la newsletter ont déjà reçu l'intégralité du texte par mail. Vous le trouverez ici sous forme de fichiers à télécharger (pdf et chessbase). N'hésitez pas : c'est non seulement très instructif, mais aussi très bien écrit ! La description du joueur de Caro Kann, entre autres, est un petit morceau savoureux à ne manquer sous aucun prétexte !

seance_d_entrainement

Philippe_Kesmaecker_commente