Voici une position toute fraiche sortie de la toile. Vous avez les noirs et devez trouver, selon l'expression (que j'aime bien, parce qu'elle rassure) de Rudolf Spielmann, "une attaque qui se joue d'elle même". Une seule condition : prendre sa chance !

ex123


Réponse : D'habitude, l'échange de deux pièces légères contre une tour et un pion n'est pas une bonne opération, mais dans le cas présent, cela gagne à cause de la position finale du roi sur la colonne f, et le clouage du Cf3 :1...Cxf2! 2.Txf2 (c'est le meilleur coup),Fxf2+ 3.Rxf2 et maintenant...3...e4 (la pointe !) est décisif. Simple. Le genre de suite qu'il faut être capable de calculer en moins de 10 secondes !