lydiaElle avait été la première à me faire aimer les échecs. Cela se passait sur un petit échiquier de voyage, sur la banquette arrière d'une 404 pendant les longs voyages familiaux. Les ouvertures n'étaient pas du tout académiques, et les parties ne duraient jamais plus de 20 coups. Plus tard, lorsque j'y passais du temps, elle observait cela avec un amusement un peu navré, comme pour me signifier qu'il y a des choses plus importantes dans la vie... Ma soeur Lydia vient de nous quitter cette nuit, à l'âge de 44 ans, des suites d'une maladie dite longue... qui ne lui a laissé que quelques mois. Mon activité de blogueur a été une récréation salutaire pendant son agonie où j'ai dû affronter la médiocrité de quelques uns de mes collègues et apprécier, tout de même, la gentillesse et la classe de la majorité d'entre eux. Merci à vous de m'avoir permis de m'échapper...