ex_juin2009A la demande légitime de Patrick Lierville, l'un des fidèles du blog, je vous donne la réponse au test primé du mois de juin dernier. Il s'agissait d'une combinaison fantastique jouée par Michaël Tal avec les noirs en 1961. Certains d'entre vous avaient reconnu la position, d'autres avaient vu la partie nulle, beaucoup d'entre vous avaient séché, semble-t-il, si j'en juge sur votre faible participation...
Cette combinaison illustre je crois très bien ce qu'est la profondeur de calcul d'un (très bon) tacticien. Pour être didactique, je vous propose une réponse en 3 niveaux de profondeur :

1er niveau- Tout le monde a vu, j'espère, que le coup 1...Txe3!! crée de gros problèmes car la recapture de la tour par la dame perd cette dernière : 2.Dxe3??, Fxd4! une analyse trop superficielle indique donc que les blancs sont perdants après 1...Txe3!!
2e niveau- Il existe néanmoins une ressource pour les blancs qui consiste à provoquer une nulle par répétition de coups : 2.Fd5+ Rh8 3.Cf7+ et sur 3...Rg8 suit 5.Cg5 + etc (nulle) mais Tal avait vu plus loin...
3e niveau- C'est ici que tout le génie de Tal s'exprime : il sacrifie sa dame pour une attaque gagnante ! 3... Dxf7! 4.Fxf7 Td3 5.De2 [5.Dg2 Fxd4+ 6.Rh1 Ce5 7.Fd5 c6 8.Fe4 Td2!! 9.Df1 (9.Dxd2 Fxe4+ 10.Dg2 Fxg2+ 11.Rxg2 Fxb2 12.Tb1 Cxc4; 9.Tf1 Txg2 10.Fxg2) 9...Fxe4+ 10.Dg2 Fxg2#] 5...Fxd4+ 6.Rg2 Ce5 7.Td1 Te3 8.Df1 Fe4+ 9.Rh3 Tf3 10.De2 Ff5+ et les blancs ont abandonné car après Rg2 suit Tf2+, et après Rh4 suit Te3! avec la double menace sur la dame et le roi (par Cf3+) Une séquence magnifique d'autant plus difficile à trouver qu'il faut oser sacrifier sa dame alors qu'il n'y a pas de suite forcée... Je vous encourage à la revoir tranquillement avec un échiquier : vous en éprouverez je l'espère beaucoup de plaisir !