Je vous livre une position exemplaire pour aiguiser votre sens de l'attaque. Une position que j'ai jouée en juin dernier contre un adversaire côté 2081 et que même Crafty 22.01 n'est pas capable de résoudre ! La force de la combinaison repose sur le principe universel de la double menace. Ici il s'agit d'une menace de mat couplée à une menace de prise de la dame. Autant dire une combinaison mortelle.
Voici la position de départ. Les blancs ont 2 pions d'avance mais ont un roque exposé à la pression de 4 pièces noires. Ils menacent de s'emparer du Cg4, mais est-ce suffisant pour repousser l'attaque ?

rififi1

Lorsqu'on est dans le camp de l'attaquant, il faut y réfléchir à 2 fois avant de battre en retraite et plutôt envisager les suites forcées. Ici l'ordinateur recommande1...Ch2 avec une suite avantageuse sur le plan positionnel : 2.Cxh2,Fxh2+ 3.Rh1 et après 3...f6, les blancs ont quelques difficultés à placer le fou blanc et à développer le Cb1 et la Ta1. néanmoins, j'ai trouvé plus percutant en remarquant les points suivants : 1) les noirs ont une menace de mat par Dh2 qui 4 pourrait être soutenue par le fou de cases noires et le cavalier en g4, mais pour l'instant elle est empêchée par la position respective du fou de cases noires et de la dame (dans le mauvais ordre) et surtout défendue par le Cf3 2) La prise du Cf3 par le Fb7 non seulement supprimerait cet important défenseur mais aussi menacerait de prendre la dame en d1, ce qui permet de gagner du temps pour l'attaque... à condition que la dame blanche ne bouge pas. Ce dernier argument fait comprendre qu'il faut garder une forte initiative et ne pas laisser aux blancs le temps de s'organiser !

Après quelques temps de réflexion, j'ai trouvé la séquence suivante : 1...Fh2+. Le fou est imprenable sous peine de 2...Dxh2 mat. Le coup forcé est donc 2.Rh1. Pour l'instant, c'est simple (position 2)

rififi2

C'est maintenant qu'il est le plus dur de trouver la suite. Mon objectif est toujours de laisser l'accès de la case h2 pour la dame noire dans l'espoir d'un mat soutenu par le fou ou le cavalier, et de m'emparer du Cf3 en temps utile. J'ai joué 2...Fg1!!

Ce coup est excellent car il remplit le premier objectif (dégager l'accès à la dame) tout en introduisant un piège, car le fou est quasiment imprenable : sur 3.Cxg1?? suit 3...Dh2#  et sur 3.Txg1?? suit 3...Cxf2#! (une variante de mat à l'étouffée). Reste   3.Rxg1 mais le temps perdu à reprendre le fou est fatal aux blancs à cause de 3...Fxf3 qui attaque la dame et permet en même temps de menacer le mat en h2. Cette mésaventure survient aussi si les blancs choisissent de laisser le fou en place et de s'emparer du Cg4, comme ce fut le cas dans la partie : 3.hxg4,Fxf3 (position 4)

rififi4

on voit bien que les blancs ont le choix entre mourir le ventre plein, sauver leur dame (ex 4. Dxf3) et concéder le mat ou prévenir le mat par 4.Rxg2 ou 4.Txg2 mais perdre leur dame : 4...Fxd1. On aurait pu croire que l'avantage des noirs n'est pas si grand après la récupération du fou par 5.Txd1 mais la position reste très inférieure et mon adversaire a perdu 18 coups plus tard.

Moralité lorsque l'attaque est engagée il ne faut plus reculer, et comme disait Sielmann, les coups se jouent d'eux-mêmes !