Une rapide évaluation de la position fait immédiatement sentir que les blancs sont mieux : le roi noir est sous pression, le fou noir cloué, et la dame noire liée à la défense du fragile édifice... Mais on ne voit pas tout de suite comment faire éclater cette position et combien de fois, dans ce genre de situation, les pauvres débutants que nous sommes laissent passer leur chance. Avec un peu d'habitude, pourtant, on trouve facilement la suite gagnante pour les blancs.

ex166


Réponse détaillée (faire apparaitre le texte blanc en le sélectionnant) version pdf : EXERCICE_166  Je vous livre mon analyse sans l'aide de l'ordinateur. En fait, les blancs sont quasiment forcés de trouver car ils n'ont pas beaucoup de pièces mobilisables, s'ils veulent conserver leur forte pression sur le fou noir. C'est donc tout naturellement qu'on pense au Fa6 et toujours aussi naturellement qu'on lorgne sur la case e6. Mais par où passer ? En l'absence de la Tb2, le trajet le plus sûr serait un trajet en zigzag (Fa6-b7-c6-d7!-e6 puisqu'en d7, le fou ne peut être pris par la dame, qui défend la case de mat f8). Malheureusement pour les blancs, ils ne disposent d'aucun coup préparatoire pour détourner la Tb2 de la colonne b. Il faut donc trouver autre chose... On analyse alors le trajet direct Fa6-c8-e6. Toute la question est alors de mesurer les conséquences de la disparition (transitoire) du clouage du fou sur la 8e rangée. Et là, on voit assez vite que ça marche dans toutes les variantes !
A) Si les noirs prennent le Fh6, ils perdent la dame : 1.Fc8,Fxh6 2.Fe6+,Ff8 3.Fxf7+,Rxf7.
B) Si les noirs profitent du tempo pour bouger leur dame, ils perdent leur fou sans compensation : 1.Fc8,Df6 2.Fe6+,Rh8 3.Fxf8 avec une double menace à venir (échec à la découverte mortelle par 4.Fe7 ou menace de mat via 4.Fh6).
C) Si les noirs jouent Cxd5, le coup Fe6 marche encore à cause de la menace de mat sur f8 : 1.Fc8,Cxd5 2.Fe6!!,Dxe6 3.Dxf8#. Et tout autre 2e coup des noirs perd la dame.
D) Les noirs peuvent résister un peu plus en repositionant leur cavalier pour couvrir la case e6 : 1.Fc8,Ce2+ 2.Rh1,Cd4 mais les blancs gardent l'ascendant en jouant tout de même 3.Fe6! car ils créent alors un pion passé décisif : 3...Cxe6 4.dxe6,Df6 5.Te1,De7 et 6.Fg5!! gagne : sur 6...Dxg5? suit 7.e7,Df6 8.e8=D. Les noirs ont tout de même la suite 6...Db7, qui permet aux blancs d'échanger les dames et d'entrer dans une finale gagnante : 7.Dxb7,Txb7 8.e7,Fxe7 (le moins pire) 9.Txe7,Txe7 10.Fxe7 (via ...Txf2 menaçant ...Dxg2#) ou continuer dans la même idée par 7.De8, qui concède un pion et impose un rôle défensif à la tour blanche : 7...Txf2 (menace 8...Dxg2#) 8.Tg1 et les blancs pourront continuer par 8.Ff6 ou 8.Dd7, en faisant attention aux combinaisons de nulle possibles pour les noirs (cf. fichier pgn joint)
E) dans la partie, mon adversaire a rapidement perdu après 1.Fc8,Ce4?? 2.Fe6,Tb7 3.Dxf8#
Pour être complet, on peut remarquer que le coup 1.Fc8 peut aussi être précédé du plus tranquille 1.Te1, qui a l'avantage de provoquer la réponse naturelle 1...Ce4, qui donnera plus de liberté au fou blanc après 1.Fc8. Mais l'idée reste la même. Le fichier en pgn : ex166