zamatcap_Je vous délivre enfin la réponse à l'exercice précédent. Je jouais avec les blancs une Sicilienne (attaque Grand Prix, une ouverture que j'ai découvert l'année dernière) contre un excellent joueur qui avait fait un tour sur le site chess.com que je vous encourage à visiter et dont je vous parlerai sans doute plus en détail un de ces jours. J'avoue que j'ai été plutôt content de vos réponses tant au sondage que dans les commentaires. Ils prouvent, tout simplement, que le public de ce blog est majoritairement composé de joueurs redoutables et démentent un peu les commentaires désabusés récents de Philippe K. Infatigable et "enfin intéressé (sic)" par cette position, Philippe m'a, du reste, envoyé rapidement ses analyses manuscrites : un modèle du genre que je vous encourage à télécharger ! Tout y est, à commencer par le meilleur coup : 1.Cd5! qui tend un traquenard à la dame noire. Mon adversaire (je rappelle qu'il s'agissait d'un blitz) est tombé à pieds joints dans le piège et a joué 1...Cf2+?? Il s'en est suivi 2.Txf2,Dxf2?? 3.Cxe7+ (ce coup intermédiaire ne pose aucun problème aux blancs) 3...Rh8 et 4.Fe3! coince la dame. Mon adversaire a cherché à m'embrouiller par 4...Fxb2 mais il a vite déchanté face à l'incroyable étanchéité (élasticité) de ce piège ! La preuve en a été donnée par la fin de partie où j'ai essayé de ne pas m'enflammer (au risque que PK me gronde encore !) : 5.Ta2! Fe6 6.Txb2! Fc4 (dans une tentative désespérée de sauver la dame au prix de 2 fous), mais... 7.Fd4! f6 8.Dxc4! et malgré les 2 fous perdus, la dame reste condamnée. On constate, au passage, que le cavalier en e7 empêche les noirs de poursuivre ensuite par T(a ou f)c8 (cf position finale de la partie complète que vous pouvez télécharger ici en pgn : piege_elastique (vous noterez au passage la sévérité des cotes elo sur le site chess.com))

position_finale_Aim

Aim Sabani a abandonné dans cette position.

Pour finir, Philippe m'a bien amusé en me rappelant, pour commenter la bévue que Pierre Debailleuil (alias Pierrot) a fait dans son commentaire, qu'il faut toujours calculer "un coup plus avant" notre variante préférée et que cela a sauvé la vie de nombreux joueurs. On comprend l'intérêt pragmatique d'un tel conseil mais le joueur moyen que je suis s'est demandé... jusqu'où s'arrêter !

Les notes manuscrites de PK : page 1, page 2, page 3, page 4, page 5, page 6.