Je vous propose une séquence tirée d'une de mes parties récentes jouées sur chess.com, un site que beaucoup d'entre vous connaissent et apprécient.

1006A

Nous sommes au 19e coup et les blancs disposent déjà d'un avantage d'espace : leur pion d3 gêne terriblement la mobilité des pièces noires de l'aile dame, qui pourront difficilement venir défendre le roi. Les blancs doivent immédiatement profiter de la situation pour ouvrir la position et lancer l'attaque, d’où 19.f5. La prise du pion par les noirs 19…exf5 ? serait une catastrophe, car permettrait aux blancs d’amener une tour en f5 par 20.Txf5 attaquant h5 et permettant de multiples possibilités tactiques, exemple : 20…De8 21.Txf7+! obligeant 21…Dxf7 (après 21...Rxf7 suit 22.Fc4+ Rf8 23.Tf1+ et la dame tombe Df7 24.Fxf7 suivi d’un mat rapide) 22.Tf1 Dxf1+ 23.Fxf1 ou 20…g6 21.Fg5! De8 22.Fe7+ Cxe7 23.Te5 Rg7 24.Txe7 Dd8 25.Tf1 Tf8 26.Db3 et le pion f7 tombe, laissant le roi sans rempart.

Mon adversaire a donc prudemment appliqué un principe défensif bien connu, celui de fermer la position, et a joué 19…e5, en créant un pion faible, nouvelle cible d’attaque. J’ai poursuivi par 20.f6! , sacrifiant un pion pour ouvrir les lignes

1006B

Ici, mon adversaire a commis l’erreur d’accepter le pion par 20...gxf6? S’il avait continué à fermer la position par 20...g6, les blancs auraient obtenu un jeu confortable avec pour première cible le pion e5 isolé et laissé sans défense, utilisant une manœuvre comme Fe3-d2-c3, et en contrepartie de leur solidité transitoire, les noirs seraient restés totalement passifs.

Après le dernier coup des noirs, tout s'accélère 21.Db3 vise f7 21...a5 [21...Th7 résiste un peu plus, obligeant les blancs à doubler leurs tours sur la colonne f : 22.Tf2 a5 23.Taf1+-] 22.Fg5!!

1006C

Ce coup menace 23.Fxf6 et sur  22...fxg5 suit 23.Dxf7#

Mon adversaire a poursuivi par 22...Th7 [sur 22...a4 aurait suivi 23.Df3 avec la suite logique : 23…e4 24.Df5 De8 25.Fxf6 Tg8 26.Dh7 menaçant 27.Dh6+ suivi du mat] 23.Txf6 menaçant une attaque à la découverte de la dame noire d’où 23…De8 24.Taf1 a4 [24...Fa6 pour distraire les blancs de leur attaque ne sert plus à rien : 25.Fh6+ Rg8 26.Tg6+ Rh8 27.Df3 Dd8 (27…fxg6 28.Df8+,Dxf8 29.Txf8#) 28.Fg7+ Txg7 29.Dxh5+ Th7 30.Dxe5+ f6 31.Tfxf6 Tg7 32.Tf5 et le mat est inévitable, uniquement retardé par le sacrifice désespéré de la dame : 32…Df6 33.Dxf6 Fxe2 34.Dxg7#] 25.Fh6+ Rg8 [25...Txh6 est suivi d’un joli mat : 26.Txf7+ ! Rg8 27.Tf8+ échec double ! 27…Rh7 28.Dg8#] 26.Dg3+ Rh8

1006D

Dans cette position, la poursuite de l’attaque s’est faite par le joli sacrifice  27.Txf7!! obligeant 27...Txf7 [27...Dxf7 n'est pas meilleur : 28.Dxe5+ Rg8 29.Fc4 ! menace le joli 30.De8# et oblige la mobilisation du cavalier noir. Sur 29…Cxd6 suit 30.Txf7 Cxc4 31.Tg7+ Rh8 32.Txh7 suivi du mat par 33.Dg7#] 28.Txf7 Dxf7

1006E

 L’attaque aurait pu continuer par 29.Dxe5+ Rh7 30.Fd3+ Rxh6 31.h4 ! avec une menace de mat mortelle par Dg5#, mais j’ai préféré la jolie déviation 29.Fc4!! qui vise le mat en g7 et permet 30.Dg8# après 29...Df6. Mon adversaire a joué désespérément 29…Ce7 (29...Dh7 ne résistait pas mieux : 30.Dxe5+ Dg7 31.Dxg7#) et a abandonné après 30.Fxf7 sans me laisser jouer 30…Tg8 31.Fxg8 Cg6 32.Dxg6 suivi de 33.Dh7#  1–0

Les lecteurs aguerris auront sans doute trouvé la position d'étude sans grand intérêt, tant elle est déséquilibrée, mais j'ai trouvé qu'il était utile de montrer comment exploiter l'avantage et, comme je suis incorrigible, je n'ai pas résisté au plaisir de jouer ces sacrifices.

la partie en pgn : modele_d'attaque