Le 27 novembre 1959, la partie suivante fut jouée dans un club d’échecs du quartier de Villa Crespo à Buenos Aires.

 Martinez - Castelli

 1.d4 d5 2.Cf3 e6 3.e3 Cf6 4.Fd3 c5 5.c3 Cc6 6.Cbd2 Fd6 7.0–0 0–0 8.De2 e5 9.dxc5 Fxc5 10.e4 d4 11.Cb3 Fb6 12.cxd4 Cxd4 13.Cbxd4 Fxd4 14.Cxd4 Dxd4 15.Fe3 Dd6 16.Tac1 b6 17.Tfd1 Fb7 18.Fc4 De7 19.f3 Tfd8 20.Tc2 Txd1+ 21.Dxd1 Td8 22.Td2 Txd2 23.Dxd2 Dd7 24.Dxd7 Cxd7 25.Fb5 Cb8 26.Rf2 Fc6 27.Fc4 Rf8 28.Re2 Re7 29.Rd2 f6 30.Rc3 Rd6 31.b3 Cd7 32.Fc1 a5 33.Fa3+ Rc7 34.Fg8 h6 35.Fe7 Fb5 36.g3 Fe2 37.f4 exf4 38.gxf4 g5 39.fxg5 fxg5 40.Rd4 Fg4 41.Rd5 Fd1 42.Fe6 Ff3 43.Ff5 Fg2 44.Fd6+ Rd8 45.Re6 b5 46.a3 a4 47.bxa4 bxa4 48.Rf7 Cb6 49.Rg6 Cc4 50.Fb4 Ce3 51.Rxh6 Cxf5+ 52.exf5 Re8 53.Rxg5 Rf7 54.h4 Fd5 55.h5 Rg7 56.Fc3+ Rf7 57.h6 Rg8 58.Rg6 Ff7+ 59.Rf6 Fc4 60.Re7 Fd5 61.f6 Fc4 62.Rd6 Fb3 63.Rc5 Rh7 64.Fd2 Rg8 65.Rb4 Fc2 66.Fe3 Fb3 67.Fd4 Rh7 68.Fe3 Rg8 69.Ff4 Fc2 70.Fe5 Rf7 71.Fd4 Re6

pk1 

 

Les deux joueurs conclurent la nulle après 72.Rb5 Rd7 73.Fc3 Rd6 74.Fb4+ Re6 75.Fe7 Rd7 76.Rb4 Re6 77.h7 Fxh7 78.Rxa4 Rd7 79.Rb5 Fg8 80.Rb6 Fb3 81.Fc5 Re6 82.Fd4 Rd7 83.Fc3 Rd6 84.Fb4+ Re6 85.Fe7 ½–½

 

Jusqu’ici, rien d’extraordinaire mais attendez la suite. Quelques temps plus tard, le même Castelli joua une partie très différente. C’était au même endroit, à la même table située près de la fenêtre centrale donnant sur le balcon. Cette fois, il avait les Blancs. Au 71ème coup, au même moment que dans la partie contre Martinez, apparut rigoureusement la même position. Une extraordinaire coïncidence !

En effet, sans parler du nombre monstrueusement plus élevé de parties d’échecs légales, le nombre de parties d’échecs différentes ayant un sens échiquéen, encore appelé « nombre de Shannon », est de 10 120.  Autrement dit, un « 1 » suivi de 120 zéros. A titre de comparaison, la physique actuelle donne une estimation du nombre d'atomes dans l'univers observable compris entre 4×1078 et 6×1079.

Comment se représenter le nombre de Shannon à l’échelle humaine ? Il semble que ce ne soit pas possible. Amusez vous par exemple à évaluer le temps que représentent 10120 secondes ou la distance de 10120 millimètres. Si cela ne suffit pas, on peut parler du nombre de parties d’échecs légales, évalué à … 10 13100.

 

Castelli - Fedorovsky

Buenos Aires, 5 janvier 1960

 

1.e4 Cc6 2.d4 e5 3.Cf3 exd4 4.Fc4 Cf6 5.0–0 Fc5 6.e5 d5 7.exf6 dxc4 8.fxg7 Tg8 9.Fg5 Dd6 10.Te1+ Fe6 11.Cbd2 Dd5 12.Ce4 Fe7 13.Cf6+ Fxf6 14.Fxf6 Df5 15.Fh4 Txg7 16.Cxd4 Cxd4 17.Dxd4 Dg4 18.De4 Dxe4 19.Txe4 Rd7 20.Td1+ Rc6 21.Te5 Tag8 22.g3 b5 23.a3 Tg6 24.f3 a6 25.Rf2 h6 26.Td4 Fc8 27.g4 Td6 28.Re3 Tgg6 29.Fg3 Txd4 30.Rxd4 Td6+ 31.Re3 Te6 32.Txe6+ Fxe6 33.Ff4 h5 34.gxh5 c3 35.bxc3 Ff5 36.Rd4 f6 37.Fg3 Rd7 38.Rd5 Fxc2 39.Fh4 Fd1 40.h6 c6+ 41.Rc5 Fc2 42.Fxf6 a5 43.c4 bxc4 44.Rxc4 a4 45.Rb4 Re6 46.Fd4 Rf7 47.h7 c5+ 48.Fxc5 Rg7 49.Rc3 Fd1 50.f4 Rxh7 51.f5 Fg4 52.f6 Rg6 53.Fd4 Fe6 54.Rb4 Fb3 55.Rc5 Fd1 56.Rd6 Rf7 57.Re5 Fc2 58.h4 Fd1 59.Rf5 Fc2+ 60.Rg5 Fb3 61.Fc3 Fc4 62.Rf5 Fe2 63.Rg5 Fc4 64.h5 Fb3 65.Rf5 Fd1 66.h6 Fc2+ 67.Re5 Fb1 68.Rd6 Fc2 69.Fd4 Fh7 70.Rc5 Re6 71.Rb4 Fc2

 

pk2 

 

Pour la petite histoire, Castelli était probablement un joueur qui étudiait ses parties, puisqu’il joua la finale à la perfection.

72.Rb5! [72.h7 Fxh7 73.Rxa4 fait nulle comme l'indiquent les tables de Nalimov http://www.k4it.de/index.php?topic=egtb&lang=en ] 72...Rd7 73.Ff2! Rd6 74.Fh4 Comme on le verra, le fou est idéalement placé en h4. 74...Re6 75.Rb4 Zugzwang. On ne peut jouer 75... Rd6 car après 76. f7 le fou h4 contrôle e7 et le pion fait dame. De plus, le fou noir ne peut quitter ni la protection du pion a4, ni la diagonale b1–h7. Il ne reste donc que Rf7. 75...Rf7 76.h7! Fxh7 77.Rxa4 Il y a peu de différence avec la position après 72. h7 Fxh7 73.Rxa4 mais dans cette configuration, les Blancs gagnent. On peut le vérifier sur le site des tables de Nalimov, cité précédemment. 77...Fg8 78.Rb5 Re6 79.Rb6 Rd7 80.a4 Fd5 81.a5 Rd6 82.a6 et les Noirs abandonnèrent.

Cette histoire, rapportée par Eduardo Bauzá Mercére est citée par Tim Krabbé sur le site http://timkr.home.xs4all.nl/chess2/diary13txt.htm

 

J’ignore si c’est à cet endroit exact que ces deux parties furent jouées, mais en recherchant un club d’échecs dans le quartier de Villa Crespo, on tombe sur le café San Bernardo, 5436 avenida Corrientes. On remarquera les fenêtres donnant sur un balcon ;-)

 pk3

 

les parties au format chessbase : coincidence

 Bon dimanche !

PK